Présentation. Accueil. Expositions. Collection. Revue de presse. Liens favoris.
L’univers onirique, aquatique et si poétique de Hugh Weiss

L’exposition est présentée à Orléans. En quelques travaux récents, elle entraïne le visiteur dans des jeux de lumière, de couleurs et d’imagination.

Né aux Etats-Unis, Hugh Weiss est arrivé à Paris en 1948. Entre abstraction et figuration à ses débuts, il se détache de ces courants pour suivre sa voie. L’exposition actuellement présentée au Garage propose, à travers des oeuvres réalisées entre 2002 et 2007, de rentrer dans l’univers singulier de cet artiste aujourd’hui âgé de 85 ans.
Si les tableaux sont particulièrement colorés, il n’en reste pas moins que les thèmes abordés sont plutôt difficiles, et la mort ne semble jamais loin. Une mort avec laquelle il semble s’amuser... Pour la mettre à distance (?). Ici donc, les couleurs et la lumière éclatent, les formes s’enchevêtrent : formes irréelles, corps à six membres, pieuvres, poissons... L’étrangeté domine, entre réalité et onirisme. L’artiste, peu soucieux d’une représentation réaliste, fait appel à la mythologie :  (Charon, Léthé...) et crée son propre monde où l’eau tient une place prépondérante, “son imaginaire incorrect”.