Présentation. Accueil. Expositions. Collection. Revue de presse. Liens favoris.
Denis Rivière, peintre célèbre pour ses peintures de ciel, nous présente une exposition hors du commun à la galerie Le Garage à Orléans, intitulée “Ciel ! Le sac est plastique”. Partant du constat que le sac poubelle, objet utilitaire par excellence est le reflet de notre société, Denis Rivière a choisi de le peindre. Au delà de son rôle de récupération, il y voit le moyen d’effacer de notre champ visuel et de notre mémoire tout ce que nous ne voulons plus, tout ce qui pèse sur notre conscience et notre éthique. Ces sacs-poubelles peints et découpés ensuite sont radicalement différents des ciels que Denis Rivière avait l’habitude de peindre. Cela a commencé le 12 juillet 2006 avec la guerre du Liban, au moment où sa fille se trouvait à Beyrouth. Pendant 24 heures, plus de nouvelles. “J’ai travaillé là-dessus avec des matériaux libanais, pour fixer l’endroit. Cela a donné “Liban, nature morte”, une dénonciation de la guerre. Après la guerre du Liban, j’ai commencé avec les cartons, puis j’ai supprimé les cartons et suis passé au sac plastique. Ensuite, j’ai découpé le fond. La question que l’on doit se poser est : Qu’est-ce qu’il y a à l’intérieur ? Un peu à l’image de la boîte crânienne, tous les éléments que l’on rejette et ceux que l’on garde. La peinture n’est pas très loin de la psychanalyse.” explique l’artiste. L’intérêt du sac plastique est qu’il permet de regarder, de voir l’intérêt de toutes choses et de permettre d’autres possibilités. Désormais la boîte de Pandorre est ouverte, reste à savoir où nous conduira ensuite la peinture de Denis Rivière. Un Marcel Duchamp de la peinture à découvrir !