Présentation. Accueil. Expositions. Collection. Revue de presse. Liens favoris.
Une exposition consacrée à l’oeuvre de ce peintre breton se tient à partir d’aujourd’hui à la galerie Le Garage à Orléans. Rencontre avec un artiste pas très sportif mais qui a su trouver l’inspiration pour un joueur de tennis.

Forcément, l’affiche choisie par les organisateurs pour promouvoir la deuxième édition de l’Open d’Orléans interpelle. Un joueur de tennis, multicolore, fait de chiffres, de lettres, de symboles...
Les amateurs d’art auront tout de suite reconnu la patte de Gérard Le Cloarec, peintre d’origine bretonne (il est né à Penmarc’h dans le Finistère en 1945), et sa façon bien à lui d’essayer de rendre visible ce qui n’est pas vu.
Parce que quelques-unes de ses oeuvres se nomment “Le Geste”, “L’Effort”, que l’un de ses remarquables portraits représente le défunt marin Eric Tabarly, on s’était imaginé que Gérard Le Cloarec avait mené une réflexion artistique sur le sport. Non, ce qui l’importe avant tout, c’est le geste.
Le sport, c’est autre chose que le geste. Il s’accompagne d’une balle, d’un ballon”, a commenté l’artiste, de passage mercredi dernier à Orléans. Pourtant certaines de ses toiles... “C’est vrai que l’on m’a déjà fait la remarque que certaines de mes peintures rappelaient le sport. Seulement, dans “L’Effort”, j’ai représenté trois personnages peints par Michel-Ange dans la Chapelle sixtine.”

“On tente des expériences”
Gérard Le Cloarec a joué, un peu, au tennis. Mais il avoue ne pas être féru de sport. Ce qui ne l’a pas empêché d’illustrer ce joueur de tennis prêt à taper dans la balle.
Ses oeuvres sont exposées à compter d’aujourd’hui à la galerie Le Garage d’Orléans. L’occasion de découvrir cette peinture faite de couleurs, de fragments, de lumières et.... de surprises. Parce que les niveaux de lecture sont multiples.
La peinture, ce n’est pas une réussite systématique, s’ingénie-t-il à marteler. C’est une tentative de réussite. Avec la peinture, on tente des expériences, on essaye de voir où sont les limites.”
Réussite, expériences, limites : avec la peinture, on n’est finalement pas si éloigné du sport.