Présentation. Accueil. Expositions. Collection. Revue de presse. Liens favoris.
Daniel HUMAIR, né le 23 mai 1938 à Genève, est considéré comme l’un des meilleurs batteurs de jazz du monde.  Parallèlement à sa carrière musicale, l’artiste poursuit une intense activité de peintre.  A 16 ans, le batteur autodidacte rafle ses premiers prix. A 20 ans, il rallie Paname pour vivre pleinement sa passion du jazz. Là, il se frotte aux meilleurs musiciens de l’époque comme Don Byas, Chet Baker ou Eric Dolphy. En 1959, il commence une longue collaboration avec Martial Solal, puis se lance dans l’aventure des trios. De tendance expressionniste abstraite, sa peinture est présentée par plusieurs galeries internationales et peut être vue dans de nombreuses collections     
Son intérêt pour les rapports entre les arts visuels et la musique lui a permis de participer à l’enregistrement de nombreuses musiques de film ou de télévision en tant que compositeur ou soliste.
« La connaissance et le savoir, seuls, donnent la juste note. Pour la peinture, il en est, pour lui, de même : tout s’y enchaîne, comme une partition. Certes le peintre travaille différemment, seul, dans le secret de l’atelier, où le repentir est possible, alors que le musicien, lui, est en public. »

Gilles PERSIN

« Daniel HUMAIR musique sa peinture et colore les sons d’une batterie exemplaire. Les pulsations rythmiques du jazz marquent un dessin solide et volatile ; les sonorités de la percussion timbrent ses couleurs.  Le lien impalpable et sitôt éteint de l’improvisation musicale s’accouple à l’espace durable et sitôt relativisé de l’invention plastique. »

Gilles de MONTAUZON
Daniel Humair
2005|  11 juin / 3 juil
_wp_generated/wp20a86e30.jpg _wp_generated/wp392e65a5.jpg
En forme de signes