Présentation. Accueil. Expositions. Collection. Revue de presse. Liens favoris.

La galerie Le Garage donne carte blanche

À Julie Nicolle le temps d’un week-end



Du 27 au 29 septembre 2019, Julie Nicolle investit durant trois jours, les murs blancs de la première partie de la galerie Le Garage et y propose des petits formats de son sujet de prédilection, le portrait. Exposée une première fois en 2016 par Michel dubois, l’artiste peintre avait donné la mesure de son talent à travers les évocations de célébrités. Cette fois, nous aurons la primeur de son travail sur des toiles de formats plus petits, insiration “intuition”.


Après plusieurs années de grands formats, je me suis mise aux mini toiles”, explique Julie Nicolle. “Je ne pensais pas que ce serait aussi difficile ! J’ai peint une quarantaine de portraits, des muses anonymes pour la plupart, et c’est avec un plaisir immense que je viens les présenter chez Michel Dubois”.


Profondeur et vérité

De fait, la technique maitrisée reste la même, à mi-chemin entre la peinture et le street Art. Ce “Home Street Art”, comme elle l’appelle, vecteur d’émotions fortes, d’expressions à la fois tendres et vives, nous plonge au coeur d’un sentiment de profondeur et de vérité. “Acrylique, aérosol, fusain, stylo ou encore pastel, deviennent, entre les mans de Julie Nicolle, de puissantes armes de crétion active”, commente malicieusement Michel Dubois.


De “Fan Art” à aujourd’hui

Depuis sa fameuse exposition “Fan Art” qui s’est tenue en ces lieux il y a trois ans, l’artiste peintre a exposé à Rouen, à Bourges ou encore à Paris. Elle a pris également ses rênes en main sur internet et les réseaux sociaux qui lui ont perlis de livrer ses toiles dans plusieurs pays lointains. “C’est assez incroyable, pour les artistes, ce que peurt apporter la “toile”. En effet, votre travail peut être vu et partagé aux quatre coins du monde en un clic, il y a donc tous les jours de belles opportunités à saisir ! L’Art dépasse les frontières dans tous les sens du terme !” ajoute-t-elle.


Portraits de muses et états d’âmes.

En noir et blanc ou en couleur, ce sont au total près de 40 toiles, format carré en 13, 29, 25 et 35 centimètres qui s’offrent au regard des amateurs d’art. En bonus de ces portraits de muses anonymes, nous découvrons quelques grands formats, invitations aux songes érotiques qui rompent avec le travail que l’on connait si bien. Nouvel élan, nouveaux sujets, nul doute que cet accrochage nous renverra, en miroir, le reflet des états d’âme de l’artiste.


Michel Dubois, en préparation d’une exposition personnelle en 2020 à la collégiale Saint-Pierre-le-Puellier, est, de son propre aveu, ravi de confier les clés à Julie Nicolle pour ce week-end de septembre assurément ensoleillé.


BAD