Présentation. Accueil. Expositions. Collection. Revue de presse. Liens favoris.
2011| 8 oct / 30 oct
Sophie Beguin Billecocq
Par un coup de crayon qui tient de la griffe par sa précision, Sophie Beguin Billecocq nous transporte dans un univers ludique, frais, pétillant, dans lequel chacun peut entrer. Comme dans une récréation enfantine où le sérieux d'une formule distribue le rôle: " on dirait que tu es... ", chacun peut participer, insouciant, aux jeux et à la ronde pleine de promesses de la ribambelle. Ribambelle qu'il nous plaît d'imaginer vivante et impertinente... Le noir, le blanc, le rouge, le gris seraient austères si petits pois ou rayures ne faisaient danser ces silhouettes légères, graciles, souples. Familières par une très lointaine parentèle avec les illustrés de Bécassine, Tintin, Quick et Fluke... Les articulations et les membres sont à peine notés, aucune arabesque ne relie les garçons et les filles les uns aux autres, seul l'air du temps par le vestiaire qui les différencie, accomplit cet office. Sans yeux, sans bouche, sans expressions, les personnages deviennent alors aussi doucement inquiétants qu'un mannequin abandonné dans la réserve en sous-sol d'un grand magasin. Le jeu est alors plus sérieux qu'on ne l'aurait cru.

Carole Guilbaud

culturebox

Petits secrets